Réflectance, absorbance, transmittance et émmissivité

retour aux données sur l'état de l'art concernant les collecteurs de rosée;

Tous les matériaux réagissent aux rayonnements solaires ou infrarouges en :

1) réfléchissant une partie de ces rayonnements.
Le rapport de l'énergie réfléchie sur l'énergie incidente est appelée la réflectance.
Ainsi si tout le rayonnement est réfléchi, la réflectance sera de 100 % ; elle ne sera que de 50 % si la moitié seulement du rayonnement est réfléchi

2) absorbant une partie de ces rayonnements.
Le rapport de l'énergie absorbée sur l'énergie incidente est appelée l'absorbance
Ainsi si tout le rayonnement est absorbé, l'absorbance sera de 100 % ; elle ne sera que de 50 % si la moitié seulement du rayonnement est absorbé

3) transmettant une partie de ces rayonnements.
Le rapport de l'énergie transmise sur l'énergie incidente est appelée la transmittance.
Ainsi si tout le rayonnement est transmis, la transmittance sera de 100 % ; elle ne sera que de 50 % si la moitié seulement du rayonnement est transmis

4) réemettant une partie du rayonnement absorbé sous forme de rayonnements infrarouges lointains.
Dans un système à l'équilibre (le rayonnement absorbé et la température du matériau sont constants), le rapport de l'énergie émise sur l'énergie absorbée est appelée le coefficient d'émissivité.
Ainsi si tout le rayonnement absorbé est réémis, le coefficient d'émissivité sera de 100 % ; il ne sera que de 50 % si la moitié seulement du rayonnement absorbé est réémis.

Nota bene : les matériaux émettent spontanément des rayonnements infrarouges, même en l'absence de rayonnements incidents. Ce rayonnement, qui est proportionnel au coefficient d'émissivité et à la température du matériau, provoque le refroidissement du matériau.

Ces quatre caractéristiques sont variables selon les matériaux (et aussi selon les longueurs d'ondes des rayonnements) :

1) le verre :
Le verre a la caractéristique d'avoir une transmittance élevée pour les rayonnements solaires (lumière visible et infrarouges proches) mais une transmittance faible pour les rayonnements infrarouges lointains. Ce qui est idéal pour créer un effet de serre, en laissant passer les rayons du soleil, puis en emprisonnant les rayons infrarouges réémis par d'autres matériaux.
Le verre a aussi un coefficient d'émissivité important (environ 90 %)

2) L'aluminium ménager :
L'aluminium ménager a la caractéristique d'avoir une réflectance très élevée aussi bien pour les rayonnements solaires que pour les rayonnements infrarouges lointains. Ce qui est très utile pour protéger un dispositif contre le rayonnement solaire, ou pour réfléchir ou concentrer des rayonnements infrarouges lointains.
L'aluminium ménagé a aussi un coefficient d'émissivité très faible (environ 5 %)

3) L'aluminium oxydé :
L'aluminium oxydé, dont en fait seule la couche superficielle a été oxydée, a des propriétés différentes de l'aluminium ménagé. L'aluminium oxydée a toujours une réflectance très élevée, mais par contre son coefficient d'émissivité est plus élevé (proche de 50 %) : ce matériau a donc une forte tendance à se refroidir.

retour aux données sur l'état de l'art concernant les collecteurs de rosée;